Séminaire international "temporalités et communications"

séminaire international bordeaux temporalités et communications

08 février 2009

Les conférenciers


Jean-Pierre Boutinet

(Université Catholique de l’Ouest, Angers)


     Enseignant-chercheur en psychosociologie, J-P Boutinet s'intéresse aux interactions entre individus et espaces sociaux, notamment à travers la conduite de projet. Il s'est d’ailleurs vu confier différentes expertises professionnelles : conseil en démarche de projet ou évaluation. Au-delà du paradigme du projet, il a orienté ses travaux autour de la vie adulte et ses mutations dans un contexte postmoderne. Il s'intéresse également aux recompositions des temporalités favorisées par les espaces communicationnels et s'attarde notamment à celle de l'agenda.

François Hartog

(EHESS)

     Historien, François Hartog est directeur d’études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et membre associé du Centre de Recherche Historique (CRH). En 1997, il est l'un des 60 membres fondateurs de L'Association des Historiens. Son œuvre mêle étroitement histoire intellectuelle de la Grèce antique, historiographie  et étude des formes historiques de temporalisation. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Le Miroir d’Hérodote. Essai sur la représentation de l’autre, Régimes d’historicité. Présentisme et expériences du temps, ou Évidence de l’histoire. Ce que voient les historiens.



Luiz Martino

(Université de Brasilia)


     Professeur à la Faculté de Communication de l'Université de Brasília (UNB), Luiz C. Martino est chercheur au CNPq (homologue brésilien du CNRS français) et fondateur du Groupe de travail Epistémologie de la communication de la Compos (homologue de la Sfsic française). Ses centres d'intérêt en recherche sont l’épistémologie, la théorie et la technologie de la communication. Il développe ainsi les questionnements clé de son champ d’étude : les théories de la communication, le champ de la communication, qu'est-ce qu'un moyen de communication ou encore l'histoire de la communication.

Pascal Michon

(historien)


     Pascal Michon développe une démarche à la croisée des sciences sociales, de la philosophie et de la poétique. Son travail porte sur l'histoire du sujet, la théorie de l'individuation et l'analyse du capitalisme mondialisé. L'objectif est d'élaborer une théorie du social et du politique fondée sur la notion de rythme.  Il a été VISITING PROFESSOR invité par les départements de Philosophie et de Littérature Comparée à l’Université de Caroline du Sud, directeur de programme au Collège International de Philosophie après un doctorat d'histoire à l’E.H.E.S.S. Il est notamment l’auteur des Rythmes du politique. Démocratie et capitalisme mondialisé, ou de Rythmes, pouvoir, mondialisation.


Jean-François Tétu

(IEP Lyon)


     Professeur à l'institut d'études politiques de Lyon et fondateur de la section "Politique et Communication", Jean-François Tétu et notamment l’auteur de Médias, temporalités et démocratie, avec André Vitalis, Michael Palmer et Bernard Castagna, ou « Les origines littéraires des sciences de l'information et de la communication", in Rogert Boure (dir.), Les Origines des sciences de l'information et de la communication. Spécialiste des médias, il s’intéresse entre autres sujets au traitement journalistique de l’information, à l’émotion dans les médias ou à l’information de proximité.






Posté par admin seminaire à 12:36 - Permalien [#]